LA SESS

LES ÉTUDES SOCIALES

TRAVAUX ET ACTUALITÉS

RESSOURCES

Ferdinand Lepelletier

1864-1939

 

SIEPES et UPS

[Arch. photographiques du Sénat]

 

Ferdinand Lepelletier

(Craon, 1864-Craon, 1939)

 

Secrétaire général de la SIEPES 1911-1935

 

 

Admis à la Société internationale des études pratiques d’économie sociale (SIEPES) en 1890, il est alors jeune avocat à la cour d’Appel de Caen. Collaborateur régulier de La Réforme sociale, il accède au conseil d’administration de la SIEPES (1903) dont il devient secrétaire général adjoint. Il succède à  F. Auburtin au secrétariat général en 1911, fonction qu’il occupe jusqu’en 1935.

 

Après son  doctorat en droit (1890) de la Faculté de Caen, il se tourne vers les questions économiques et devient un spécialiste des caisses d’épargne. La Faculté de droit de l’Institut catholique de Paris l’appelle à la chaire d’économie politique (1899), occupée avant lui par Claudio Jannet, grande figure de la science sociale leplaysienne. Il sera nommé, en 1929, doyen de cette Faculté. Juriste reconnu, il est aussi un membre assidu de la Société de législation comparée (1894) et publie de nombreuses analyses dans son bulletin.

 

Parallèlement, il poursuit une carrière politique d’élu local : il est conseiller général général de la Mayenne (1921-1939) et maire de Craon. En 1934, il accède à des responsabilités nationales en étant élu sénateur de la Mayenne sous l’étiquette de l’union républicaine.

 

 

Bibliographie :

 

De la transaction en droit romain et en droit français, thèse pour le doctorat de droit, Caen, 1890, XII-292 p

 

Les caisses d’épargne, Paris, Librairie Victor Lecoffre, J. Gabalda, 1911, 243 p. Collection « Bibliothèque d’économie sociale ».

 

Traducteur des auteurs anglo-saxons,  Simon N. Patten (1899) et Carroll D. Wright (1901), il a également proposé une traduction du code civil portugais de 1867 publiée par Pedone-Lauriel (1894).